Médecin montrant une huile végétale pour traiter une dermatite périorale

Depuis 2011, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui souffraient de Dermatite Périorale ou DPO et qui n’arrivaient pas à s’en débarrasser.

Je leur ai conseillé un Protocole simple qui leur a changé la vie. Nombreuses qui m’ont spontanément remercié en écrivant un témoignage et quelques unes m’ont proposé de témoigner par Skype. Et je les ai enregistrées.

Aujourd’hui, c’est Alexandra qui souffre de Dermatite Périorale ou DPO qui raconte comment elle s’en est débarassée grâce aux traitements naturels.

Comment se présente une Dermatite Périorale, Alexandra ?

« Ce sont des petites plaques rouges avec des boutons qui ne sont pas vraiment des boutons mais plutôt des petites croutes . La dermatologue m’a dit que c’était une dermatite périorale.

Elle m’a alors prescrit plein de produits très chers. Je suis sortie de là avec mon papier et à la pharmacie, je n’ai rien pris. Et puis je suis rentrée à la maison et je suis allée sur Internet pour voir ce à quoi j’allais avoir droit.

Je me suis dit que par rapport à ma démarche ce n’était pas cela que je voulais. Alors j’ai commandé votre hydrolat de Camomille avec une bouteille d’Huile de Chanvre. »

Comment avez-vous alors traité votre Dermatite Périorale ?

« Et bien je les ai appliqués 2 fois par jour en petite quantité, car j’avais lu sur votre blog qu’il fallait minimiser les soins dans le cas d’une dermatite périorale.

J’en mettais religieusement autour de la bouche. J’ai quand même fêté les fêtes de fin d’année avec mes belles plaques rouges.

J’ai eu quand même une sorte d' »effet rebond » car au début j’en ai eu un petit peu plus . En revanche, je n’avais plus les démangeaisons même si je gardais les petits boutons aussi . Et puis, cela a commencé à aller mieux.

J’ai ressenti au fur et à mesure un confort et ma peau avait de moins en moins besoin d’être soignée.

J’en mettais un petit peu le matin et un petit peu le soir . Et c’est parti naturellement et je n’arrêtais pas de me toucher car je trouvais ma peau encore plus douce qu’avant.« 

Cela a donc bien marché ? Oui

Je suis ravie, Alexandra, car c’est exactement cela que je veux transmettre .

On peut finalement faire des choses très simples et très efficaces.

« C’est généreux de votre part aussi de le transmettre grâce à ces vidéos très instructives , c’est extraordinaire.

C’est un plaisir, Alexandra de transmettre et partager ce savoir-faire, car j’ai été bluffée par ce pouvoir naturel des plantes qui est extrêmement logique quand on comprend comment la nature procède finalement .

Quel est le Protocole de la Dermatite Périorale

  • LA DIETE : Comme cela est la conséquence souvent d’une trop grande utilisation de produits cosmétiques, il faut donc arrêté d’appliquer des produits sur la peau. ET donc ne mettez rien sur votre peau pendant au moins 4 semaines.
  • NETTOYAGE DOUX: Nettoyez la matin et soir avec un coton imbibé de liniment oléo-calcaire puis terminez le nettoyage avec un coton imbibé d’hydrolat de Camomille Allemande
  • DEMANGEAISONS: Si cela arrive, appliquez un peu d’Huile de Chanvre Biologique, 1 à 2 fois/j

Arrêtez la diète dès que la peau retrouve un aspect proche de la normale. Elle sera alors détoxifiée et retrouvera ses fonctions normales.

Chez certaines personnes atteintes de Dermatite Périorale, cela peut durer très longtemps (4 à 6 mois). Il ne faut surtout pas se décourager car c’est la clé du succès. Lisez ICI les témoignages sur ce Problème de Peau

Et comme l’explique Alexandra, chez d’autres personnes, il peut y avoir un effet Rebond, c’est à dire que la peau peut aller plus mal pendant quelques semaines. C’est normal, la peau rejette le trop plein de toxines.

Avez-vous une expérience de Dermatite Périorale à partager ?


Christine
Christine

Pharmacienne- Experte en Dermo-Cosmétique Naturelle, je suis émerveillée par la nature et tous ses bienfaits sur les Problèmes de Peau. Je partage ici toute mon expérience de créatrice du Laboratoire Oleassence.

Leave a Reply

Your email address will not be published.